CODE DE LA ROUTE A L'ETRANGER

CES INNOVATIONS QUI AMÉLIORENT LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE
Roady

L’amélioration de la sécurité routière est un enjeu majeur dans tous les pays. Chacun applique un code de la route dont la plupart des règles sont universelles. Certaines particularités nationales mériteraient pourtant de dépasser les frontières.

Si vous voyagez en Autriche, vous pourrez constater depuis 2012 un phénomène impressionnant. Tous les automobilistes pris dans un embouteillage s’écartent systématiquement pour dégager une voie d’accès réservée aux secours. C’est la conséquence d’un nouvel article du code de la route qui leur permet d’accéder plus rapidement sur les lieux d’un accident.

Toujours en Autriche, mais aussi en Grande Bretagne et au Danemark, ont été mis en place des dispositifs anti-contresens pour empêcher les usagers de s’engager du mauvais côté de la chaussée. Cela passe par des panneaux de sens interdit géants ou bien encore par des herses. De quoi diminuer significativement un le risque important d’accidents sur autoroute !

En France, c’est sur le réseau secondaire qu’a lieu le plus grand nombre d’accidents mortels selon la Sécurité Routière. La Suède a décidé de régler le problème à la racine source. La plupart des routes à double sens sont équipées de séparateurs et de zones de dépassement, afin de réduire à néant les collisions frontales, souvent les plus dévastatrices.

Autre réflexion à mener, celle des règles de priorité, dont le non-respect est à l’origine de 14 % des accidents en France. En Angleterre et au Portugal, il n’existe tout simplement pas de règle de priorité à droite ou à gauche : la signalisation indique le droit de passage à chaque carrefour. Même constat aux Etats-Unis : si aucun panneau n’est présent, c’est le premier arrivé au carrefour qui passe. Dans le même esprit, il est interdit en Espagne de couper la voie à contresens pour rejoindre une route adjacente : les carrefours sont systématiquement organisés pour permettre aux usagers de s’y engager en toute sécurité. Appliquer des principes similaires en France, où les règles diffèrent selon les carrefours ou les agglomérations, pourrait améliorer la situation.

La ville constitue un défi permanent pour la sécurité routière mais certains pays obtiennent de meilleurs résultats. C’est le cas en Europe du Nord, où les agglomérations sont aménagées pour favoriser la cohabitation entre les différents moyens de transport. Les cyclistes bénéficient ainsi de leurs propres voies de circulation en permanence et n’entrent jamais en conflit avec les véhicules motorisés.

Dans de nombreux pays européens, les feux rouges sont implantés en hauteur ou face aux carrefours. Ils sont visibles de manière permanente et ne peuvent être dissimulés par un camion de livraison par exemple. Enfin, de nombreuses idées existent pour améliorer la circulation des piétons très exposés au risque de collision. En Italie, les feux rouges qui leurs sont destinés indiquent le temps d’attente avant le passage au vert. A Londres, certains passages protégés aménagés en diagonale dans les carrefours suppriment les angles morts pour les automobilistes : les piétons sont ainsi toujours visibles. Parfois, un simple panneau stop peut suffire pour assurer la sécurité des piétons, comme au Portugal, où cette règle est appliquée et respectée depuis de nombreuses années.

En matière de sécurité routière, les bonnes pratiques n’ont pas de frontière. En observant ce qui est fait dans le monde entier, il est toujours possible d’améliorer la législation et de sauver des vies, parfois grâce à des mesures simples.


Veuillez saisir les lettres ci-dessous
À découvrir aussi :
  • BIEN INSTALLER SON COFFRE DE TOIT
  • TOUT SAVOIR SUR LES PNEUS
  • LES ONZE COMMANDEMENTS DE LA CONDUITE EN HIVER
  • RÉGLEMENTATION ET SÉCURITÉ : ÉVOLUTIONS EN 2017
Fermer
Je choisis mes pneus
* champs obligatoires