HUILE MOTEUR

AUTO, MOTO, COMMENT BIEN LA CHOISIR ?
Roady

Avec tous les produits disponibles sur le marché, il n’est pas évident de trouver l’huile qui peut convenir à son moteur… De plus, le choix peut rapidement être compliqué si l’on n’a pas un minimum de connaissance en la matière.

À QUOI SERT L’HUILE MOTEUR ?

Les huiles moteur servent à lubrifier et à refroidir les différentes pièces du moteur tout en assurant l’étanchéité des segments. Les lubrifiants disponibles sur le marché n’ont pas cessé d’évoluer au fil des années pour s’adapter aux exigences de l’industrie automobile.

La lubrification est indispensable pour protéger l’ensemble de la mécanique. Elle permet de réduire le frottement entre les différentes pièces métalliques en contact et en mouvement dans le moteur, surtout au cours du démarrage. Elle empêche également le moteur de surchauffer à cause de la friction se produisant entre les pièces non lubrifiées.

Actuellement, les huiles moteur ont aussi un pouvoir détergent (pour enlever les résidus de combustion des parois), un pouvoir anticorrosion (pour éviter la formation de rouille) ainsi qu’un pouvoir dispersant (pour faciliter le transport des résidus, de la poussière et des saletés vers le filtre). Elles ont parfois un pouvoir anti-moussant (pour éviter l’apparition de mousse liée au brassage de l’huile). Ces lubrifiants peuvent aussi renfermer des additifs antioxydants (pour limiter l’oxydation des pièces) ou des agents antiusures (pour améliorer la durée de vie du moteur).

COMMENT LIRE LES SPECIFICITES DES HUILES MOTEUR

L’indice de viscosité est l’un des premiers paramètres à considérer pour une huile moteur. Il définit son niveau de résistance lors de l’écoulement. En général, il est exprimé par une association de chiffres et de lettres, telles que « 5w40 ». Dans ce cas par exemple, le premier chiffre « 5 » indique la performance de l’huile à froid, et le « 40 » sa fluidité à haute température. Le « W », pour sa part, signifie « Winter » en anglais.

On peut notamment trouver sur le marché des huiles 100% synthétiques (5w30 par exemple). Elles s’utilisent surtout sur les moteurs récents (essence ou diesel). Pour une voiture équipée d’un filtre à particules, le choix est assez évident : l’automobiliste doit choisir la 5w30. Ce type de lubrifiant est aussi recommandé pour les conducteurs qui sollicitent beaucoup leur moteur (conduite sportive, circulation urbaine, arrêts et redémarrages fréquents, etc.). De plus, sur le long terme, elles peuvent être plus économiques. En effet, elles réduisent la fréquence des vidanges jusqu’à 15 000 km pour les essences et 30 000 km pour les diesels de type DCI, HDI, TDI.

Il existe aussi des huiles moteur semi-synthétiques (comme la 10w40) qui offrent en général un excellent niveau de protection. Toutefois, elles augmentent la fréquence des vidanges (10 000 km en moyenne pour un diesel). Offrant un bon rapport qualité/prix, ce type de lubrifiant convient aux conducteurs qui roulent sur des trajets mixtes (villes et route) et qui ne sollicitent pas trop leur moteur.

Dans les rayons, on peut également trouver des huiles minérales (de type 15w40) qui sont plus adaptées aux voitures anciennes fortement kilométrées ou équipées d’un moteur âgé de plus de 12 ans sans turbo (essence ou diesel). Particulièrement épais, ce lubrifiant stabilise la consommation d’huile. Il est néanmoins conseillé de réduire la fréquence de vidange pour l’empêcher de perdre rapidement son pouvoir de lubrification.

Il faut enfin tenir compte d’un autre critère important, les normes imposées par les différents constructeurs automobiles concernant l’entretien de leurs moteurs (souvent écrites au dos du bidon sous la forme « VW 500.01 » « API CF/DF » ou « ACEA B3/B4 »). Selon la marque, ces lettres et ces chiffres peuvent indiquer si le lubrifiant est destiné à un moteur essence ou diesel, ou si son niveau de performance est réservé à certains modèles.

Conclusion

Pour choisir une huile moteur, la règle d’or est avant tout de respecter les recommandations des constructeurs concernant la norme, la viscosité et la nature du lubrifiant. Les dommages mécaniques seront ainsi évités sur le véhicule. En effet, les moteurs sont spécialement étudiés et conçus pour fonctionner avec un type de lubrifiant précis. Ces derniers sont par ailleurs optimisés pour une certaine catégorie de moteur.

Vous avez toujours du mal à choisir votre huile moteur ? Pour être sûr d’éviter les erreurs, rendez-vous dans le centre auto Roady près de chez vous. Des professionnels vous conseilleront selon les préconisations de votre constructeur. Vous y trouverez également tous les types de lubrifiant dont vous aurez besoin !

Veuillez saisir les lettres ci-dessous
À découvrir aussi :
  • LES AMORTISSEURS
  • QUELS ACCESSOIRES DOIT-ON CONSERVER DANS SON HABITACLE ?
  • PRÉPARER SA VOITURE AUX PREMIERS GRANDS FROIDS
  • ÉQUIPER SON VÉHICULE D’UN COFFRE DE TOIT
Fermer
Je choisis mes pneus
* champs obligatoires