COMMENT LE CO2 A CHANGÉ LA VOITURE DES FRANÇAIS

TRANSFORMATION DU PARC AUTOMOBILE
Roady

Depuis l’introduction du Bonus-Malus écologique en 2008, le parc automobile a été profondément transformé. Les progrès des constructeurs automobile ont permis l’arrivée de nouveaux types de motorisations et conduit les Français à acheter des autos plus vertueuses mais aussi plus économiques. Analyse d’une révolution.
 

Depuis ses débuts, l’évolution de l’automobile a toujours été profondément influencée par la fiscalité. Notre époque n’échappe pas à la règle : la mise en place d’un système de taxation basé sur le CO2 a totalement transformé le marché français depuis dix ans. Ce processus a débuté à la signature des accords de Kyoto en 1997 engageant la France à réduire ses émissions de ce gaz à effet de serre.
 

Depuis, plusieurs mesures ont été introduites à commencer par le changement du calcul de la puissance fiscale en 1998, puis l’introduction en 2006  la Taxe sur les Voitures de Société, exclusivement calculée à partir des émissions de CO2. Enfin, le Bonus-Malus écologique a été inauguré en 2008. En fonction des émissions générées, les acheteurs de voitures neuves reçoivent une somme d’argent ou déboursent une taxe. Ce dispositif a été de nouveau modifié pour 2017. Désormais, le malus à payer augmente à chaque gramme supplémentaire émis à partir de 127 g/km de CO2. Il évolue donc de 50 € à 10 000 € pour les véhicules émettant plus de 191 g/km !
 

Cette incitation des pouvoirs publics a eu un impact très important sur les achats de véhicules neufs. Les ventes de voitures de forte cylindrée ont considérablement diminué et la consommation moyenne a également baissé. Dès lors, les émissions moyennes des véhicules neufs vendus sont passées de 130 g/km de CO2 en 2010 à 111 g/km en 2015 (ADEME).
 

Diminuer les émissions de CO2 est devenu l’un des principaux objectifs des constructeurs qui ont multiplié les innovations en ce sens. Le poids des automobiles diminue, leur aérodynamique progresse et surtout les moteurs deviennent plus économes. De plus en plus, les motorisations hybrides et électriques se démocratisent : même les citadines s’y mettent ! Plus répandu encore, le stop/start, qui coupe automatiquement les moteurs lorsque les voitures s’arrêtent a été généralisé sur les voitures neuves.
 

La réduction des émissions de CO2 ne profite pas seulement à la planète. Elle permet aux français d’optimiser le coût de leurs déplacements grâce à la réduction de la consommation des véhicules. En achetant des voitures moins puissantes et plus vertueuses, ils diminuent également leur coût d’entretien et d’assurance.
 

Les initiatives de l’Etat et les avancées des constructeurs en faveur d’une baisse des émissions de CO2 ont profondément transformé le parc automobile. Une bonne nouvelle pour l’environnement mais aussi pour le portefeuille des conducteurs ! Une évolution qui n’est pas prête de s’arrêter : avec l’introduction en 2017 de la vignette Crit’Air, qui restreint la circulation des voitures les plus polluantes dans certaines villes, c’est un nouveau challenge qui s’engage : diminuer la pollution automobile dans les centres urbains des grandes agglomérations.

Veuillez saisir les lettres ci-dessous
À découvrir aussi :
  • LE POINT SUR LE FUTUR DE L'AUTOMOBILE
  • ACHETER OU VENDRE UN VÉHICULE D'OCCASION
  • ÉQUIPER SA VOITURE DES DERNIÈRES TECHNOLOGIES
  • COVOITURAGE ET LOCATION DE VOITURE
Fermer
Je choisis mes pneus
* champs obligatoires