QUAND L'AUTOROUTE FAIT SA RÉVOLUTION

PLUS SÛRE ET PLUS ÉCOLOGIQUE
Roady

92,6 milliards de kilomètres ont été parcourus sur les autoroutes françaises en 2016. De plus en plus emprunté, ce réseau fait l’objet de toute l’attention des chercheurs. Voici quelques une des idées les plus étonnantes qu’ils proposent pour améliorer encore sa sécurité et son efficacité écologique. 

Grâce à son aménagement très sécurisé, le réseau autoroutier est cinq fois plus sûr que les autres même si les vitesses pratiquées y sont plus élevées. En 2016, 169 personnes y ont trouvé la mort contre 3300 en ville ou sur les routes. Toutefois, il est toujours possible d’améliorer ce résultat, notamment la nuit, où le risque d’accident est trois fois supérieur selon l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes (A.S.F.A.).

Les idées ne manquent pas. Aux Pays-Bas, un procédé de marquage au sol avec peinture luminescente a été expérimenté. Capables d’absorber de la lumière pendant la journée, ils la restituent pendant la nuit sous forme bleutée. De quoi indiquer en permanence aux automobilistes la voie à suivre.

La sécurité passe aussi par une meilleure information des usagers. C’est tout l’objet des autoroutes communicantes en expérimentation dans l’Est de la France depuis 2017. En utilisant la connectivité des voitures les plus modernes et les données qu’elles fournissent automatiquement, ces tronçons sont capables de prévenir en amont les usagers des dangers de la circulation ou de ralentissements. Elles permettent également aux services d’intervention de réagir encore plus vite en cas d’incident.

Plus sûre, l’autoroute du futur sera également plus écologique. Il est question de changer la composition de leur bitume afin d’écarter les produits d’origine pétrolière. Le Centre National de la Recherche Scientifique (C.N.R.S.) travaille sur des bio-bitumes réalisés à partir de micro-algues. De même couleur que le goudron traditionnel, ils offrent des caractéristiques semblables aux enrobés traditionnels mais s’avèrent moins nocifs pour l’environnement.

Particulièrement adaptées à la conduite autonome, les autoroutes du futur permettront d’imaginer des moyens de transports plus économes. C’est toute l’idée des convois de camions autonomes expérimentés en Europe depuis 2016. Connectés entre eux, ils sont guidés électroniquement par le premier véhicule et roulent de manière rapprochée. Un moyen de faire baisser considérablement la consommation de carburant car la résistance à l’air est diminuée pour les attelages suiveurs.

A plus long terme, plusieurs projets d’expérimentation d’autoroutes dotées de voies magnétiques sont en cours en France, en Allemagne et en Grande Bretagne. Elles sont susceptibles de recharger des véhicules électriques pendant qu’ils roulent grâce à l’induction. Plus étonnant encore, certains ingénieurs réfléchissent à installer sur les bords des autoroutes des petites éoliennes capables de convertir le vent produit par le passage des voitures en courant électrique.

Les autoroutes ne sont plus des bandes de bitume inertes. Elles vivent déjà au rythme des nouvelles technologies. Demain, elles feront partie intégrante de la révolution des transports motorisés, devenus plus sûrs, plus intelligents et moins énergivores.

Veuillez saisir les lettres ci-dessous
À découvrir aussi :
  • COVOITURAGE ET LOCATION DE VOITURE
  • AU DELÀ DE LA VOITURE AUTONOME
  • COMMENT LE CO2 A CHANGÉ LA VOITURE DES FRANÇAIS
  • ÉQUIPER SA VOITURE DES DERNIÈRES TECHNOLOGIES
Fermer
Je choisis mes pneus
* champs obligatoires